Inscris toi  pour un rendez-vous couture dans ta boite mail avec moi

et accèdes au challenge couture offert !

Le Blog Couture et Mode Eco-Responsable pour nos enfants

Gazou'i c'est mon aventure de maman, de ma reconversion professionnelle vers ma passion, la couture. Mais Gazou'i est aussi lié à mon mode de vie qui tend vers l'écologie, le zéro déchet et le naturel en famille et pour mes enfants. 

 

Tu découvriras ici des articles parfois sous mon pseudo de blogeuse Maman Nature 974 et d'autres fois sous mon nom de créatrice, Sophie. Je te partage un peu de moi, de mes expériences, de mes passions, de mes coups de coeur, et Mes conseils en  couture bien évidemment !

 

Et si tu souhaites faire partie des mamans couseuses pour notre rdv couture dans ta boite mail, inscris toi ici !

 

 

Pour me suivre sur les réseaux sociaux :

1 2

Ma vie de maman au naturel

Les alternatives éthiques au papier cadeau

29/11/2020

Les alternatives éthiques au papier cadeau

 

Sais-tu que le papier d'emballage représente 20 000 tonnes de papier cadeau par an ? Nous devrions ne pas avoir besoin de plus d'informations pour se dire qu'il faut penser réellement et totalement à d'autres choix ....

 

Je vais te guider pour des alternatives qui peuvent s'offrir à toi :

 

- Opter pour le papier cadeau recyclé  :

il nécessite 20 fois moins d'arbre, 100 fois moins d'eau, et 3 fois moins d'énergie que le papier non recyclé

 

- Réutiliser des anciens  emballages : 

tu as certainement des anciens paquets dans tes tiroirs ou dans tes armoires ? réutilises les, customises les si tu le souhaites aussi !

 

- Opter pour un emballage alternatif  : 

 

* les idées réutilisables : Un tote bag en tissus pourra contenir aisément le cadeau que tu souhaites offrir. Les sacs à vrac, que tu peux trouver dans différentes tailles, sauront être aussi de beaux emballages.  Aussi, si jamais tu offres des vêtements, peut être que l'un d'eux, selon sa forme, peut devenir l'emballage du cadeau?

 

* les idées récup' : Dans un esprit de récup, les bocaux en verre que tu gardes dans tes placards, avec leur tailles et formes différentes, pourront être décorés et customisés pour devenir un bel emballage. N' hésites pas aussi à recycler des torchons, draps ou autre tissus de tes placards pour en faire un emballage "fait maison avec passion".

 

Et justement dans cet esprit, je t'ai créer cette petite fiche DIY pour emballer ton cadeau avec du tissus et simplement avec un ciseau cranteur! (cranter les 4 coins du tissus, y mettre ton cadeau, plier sur le dessus, rabattre les 2 côtés puis nouer). Attention à adapter la taille de ton tissus au cadeau à emballer !

 

 

N'hésites pas aussi, à joindre un petit mot décrivant l'origine et le but de l'emballage alternatif ! Ainsi, celui qui recevra le cadeau pourra mieux comprendre ta démarche, et ferra peut-être de même. Tu sèmeras ainsi des petites graines éthiques !

Et pour clotûrer cet article, je t'offre une petite activité, un moment de partages avec ton enfant, et en l'occurrence, je t'invite à te mettre au fourneau avec ton loulou... Je ne t'en dis pas plus, télécharges la fiche juste ici !

 

Sophie,

la créatrice et couturière de Gazou'i

Notre Noël, éthique et rempli d'amour !

20/11/2020

Notre Noël, éthique et rempli d'amour !

Il y a maintenant 3 semaines, j'ai lancer un challenge pour un préparer son Noël Ethique. Le but étant de t'envoyer chaque semaine, jusqu'à Noël, un mail dans lequel je te partage mes trucs et astuces, mais aussi des fiches d'activité à faire avec les enfants, des DIY pour toi, adulte, avec des idées recettes pour les fêtes et un guide des cadeaux écolo et éthiques. Si tu souhaites t'inscrire, tu peux toujours le faire ICI et tu recevras tous les mails déjà envoyés.

 

Je souhaite ainsi, partager avec toi, mon expérience vers des fêtes où la vraie valeur de la famille prime, où la surconsommation n'a pas lieu d'être. D'autant plus en cette année si particulière ...

 

Mes valeurs autour de Noël

 

Noël représente pour moi l'Amour car le plus important pour moi c'est d'être avec mes enfants, et mon mari, en famille. La Simplicité, le partage et d'authenticité sont les 3 valeurs essentielles à mes yeux lors des fêtes (partage dans les moments d'être ensemble, dans les actions. Respect de nos principes d'éducation, de l'environnement, de la vie tout simplement). J'aimerais transmettre à mes enfants un Noël où on partage ensemble des moments d'amour et de douceur dans les préparatifs (repas, décoration, attente du jour J) dans la simplicité, l'authenticité et la consommation cohérente et modérée. Et Face à cette société de consommation, je souhaite éviter d'acheter et de consommer des aliments encore une fois dictés par les publicités et la société car je pense que l'on peut élaborer un “repas de fête” avec des aliments simples. Et je souhaite que mes enfants comprennent aussi cela.

 

 

Nos préparatifs

Nous avons déjà préparer notre calendrier de l'avent, lors d'une activité avec les enfants, axée sur la récupération. Je partage aussi, dans le cadre du challenge cette fiche d'activité. Effectivement, je vais ensuite y glisser des petits chocolats et des petits mots pour le "Mini-Challenge des enfants écolo" qui est disponible sur la fiche de la semaine n°1, prête à être imprimée.

Et puis, de façon improvisée, nous avons aussi cousu des boules de Noël en tissus. Les enfants ont choisis les imprimés de leur choix dans mes chutes à l'atelier, et hop : voilà le résultat ! ils étaient tout contents et tout fiers !

La semaine prochaine, nous participerons à un atelier récup' à la Ressourcerie de notre ville, pour confectionner en sapin en bois. Car pour la petite histoire, ces dernières années nous prenions un arbre coupé pour faire notre sapin (oui je sais , c'est pas gentil pour les arbres), mais au moins nous prenions pas de sapin en plastique ! Sauf que voilà, l'année dernière je me suis laissé convaincre par mon mari d'en acheter un, en me disant qu'ainsi, il durera plusieurs années etc... je l'ai fais à contre coeur, mais tellement ! Alors, pour moi  ce sapin en bois de récup trouvera une grande place dans ma démarche ! Et j'aurais partagé ce moment avec mes loulous .Hâte d'y être !

 

calendrier de l'avent récupérationboules de noel fait main par mes loulous

Les cadeaux de Noël

Au vue de la crise actuelle, nous avons préféré nous y prendre tôt (au cas où), et du coup pour les enfants c'est fait :

une coiffeuse en bois pour notre princesse, et on fera un bon cadeau pour une superbe activité pour notre fils (dont il rêve). 

Nous avons ainsi privilégié l'utile et l'agréable pour notre puce. Et la réalisation d'un rêve pour notre loulou.

Et toi ? as-tu penser à un cadeau différent pour ton enfant ?

Et pour les adultes à qui nous offrons des cadeaux, cela se fera auprès d'artisans pour soutenir les créateurs péi et l'artisanat local !

En suivant le challenge de Noël de Gazou'i, tu pourras avoir ma sélection coup de coeur pour des cadeaux éthiques pour petits et grands !

 

 

Et puis, je te ferais un autre article de Blog durant le mois de décembre, pour te partager encore un peu plus mon chemin vers un Noël éthique avec nos idées repas de fête et de desserts notamment (pour les gourmands ! mais pas que ...)

 

Tu peux me suivre et me retrouver sur

instagram @gazoui_couture

facebook @gazou'i

 

                                           Sophie, la créatrice et couturière de Gazou'i

 

 

 

 

 

Industrie VS artisanat

11/09/2020

Industrie VS artisanat

L'industrie textile , c'est une production industrielle de vêtements, qui ne se passe pas en France, mais dans des pays en sous développement ou en cours de développement. Là où le coût de la main d'oeuvre est pas chère et là, où parfois, des jeunes voir de trés jeunes, y travaillent.... Ces grandes chaines peuvent vendre à prix cassés, de part une production de masse. Leur impact environnemental est énorme, les déchets sont en général peu ou mal gérer, voir pas gérer du tout.

 

Mais pourquoi tout cela ?

Pour répondre à une demande, à notre demande, face à ce que l'on appel la Fast Fashion.... kesako ? vouloir et consommer un vêtement car c'est la mode, ne plus le porter "quand ce n'est plus la mode" et non pas par usure. Puis en racheter encore et encore face à cet effet de "mode". 

 

Ne pouvons pas nous demander comment faire autrement ?

- en achetant des vêtements d'occasion lors de vide dressing, aussi bien pour nous que pour nos bébés et enfants

- en transmettant les vêtements aux autres enfants de la fratrie ou de la famille, voir de génération en génératin pour des pièces intemporels

- en ne prenant que l'essentiel pour nos enfants. Pourquoi pas composer  10 looks et faire un roulement avec cela?! 

 

Est ce que tu t'es poser certaines questions ?

- quel est la composition textiles des vêtements que tu achètes ?

- connais tu leur impact environnemental dû à la production de tel ou tel tissus?

- as tu remarquer certaines allergies de peau en fonction de la composition et de la qualité des vêtements ?

-sais tu  dans quel pays est fabriqué le vêtement  et dans quels conditions travaillent ceux qui le fabriquent ?

 

Et puis il y a aussi d'autres alternatives :

- acheter des pièces avec un artisan créateur, investir dans des vêtements de qualité, voir unique. Le porter réellement et totalement avec l'âme et le travail qui se trouve derrière.

La créativité, la passion et la qualité apporter par l'artisan est totalement à l'opposé des valeurs de l'industrie de la mode. 

 

Car oui, l'industriel n'a de vocation qu'à faire du chiffre d'affaire encore et encore, aux détriments de l'humain et de la planète. Un artisan a le soucis du travail bien fait, il véhicule ses valeurs éthiques. Oui il vend son travail pour se nourrir lui et sa famille, pour racheter son matériel, pour payer ses frais et ses charges, et pour VIVRE tout simplement. Mais il le fera toujours et encore avec son coeur, en y mettant tout son savoir faire. Et en y apportant sa touche personnelle pour être fière de ce qu'il créé et pour voir la fierté et la satisfaction dans les yeux de son client. 

 

En associant les 4 points que je t'ai listé pour "faire autrement", tu vas adhérer à ce que l'on appel la "Slow Fashion",  consommer autrement passe par l'assiette mais aussi par pleins d'autres choses dont son dressing. Et je serais curieuse de savoir ce que tu en penses ? 

 

A trés bientôt pour d'autres partages

 

 

Sophie, Maman Nature 974

 

Fais le choix de la récup' !

11/09/2020

Fais le choix de la récup'  !

Je te parte ici d'arrivée de bébé mais cela te permettra aussi d'avoir ces réflexes lorsque ton enfant grandira. Et puis si tu es déjà maman d'un bambin, ne te sauves pas, restes et lis l'article. Cela t'informera sur les pistes que tu peux aussi prendre ;-)

 

Pour les équipements de puériculture dont tu auras besoin :

 

- Conseil n° 1 : liste ce dont TU AS  RELLEMENT BESOIN, et si tu as un doute attends la naissance de bébé pour savoir si cet accessoire te sera utile.

 

- Conseil n° 2 : met à contribution les membres de ta famille et tes amis. Si ils ont déjà du matériel qu'ils n'utilisent plus, pourquoi pas les emprunter ? Cela peut être aussi bien un berceau ou un couffin de la famille, de la génération précédente. Tu verras que de transmettre cela à ton enfant, apportera une réelle valeur sentimentale et tu l'apprécieras.

 

- Conseil n° 3 : pense à chiner dans les brocantes ou alors à surfer sur les marketplaces. Pas de honte à acheter d'occasion, au contraire ! Cela préservera ton porte monnaie. Et aussi, cela évitera des déchets. Mettre en place un circuit de réutilisation en vendant et achetant du seconde main permet vraiment de réduire notre impact écologique ! Alors penses y même quand bébé grandi

 

- Conseil n° 4 : fais toi plaisir en achetant 1 pièce de puériculture de qualité, neuve. Et pourquoi pas avec un artisan ? tu auras ainsi un matériel durable, de bonne qualité, fais à ton goût si tu optes pour le sur-mesure. Et en plus, utilisable pour la fratrie par la suite et transmissible ! A côté de cela c'est valoriser le travail artisanal et le savoir faire local.

 

Pour les équipements textiles de bébé :

 

- Conseil n° 1 : procures toi l'essentiel pour les 1er mois, en vêtements du 1 et 3 mois. Pour la suite, attends que bébé soit là, tu t'adapteras ainsi plus aisément à sa croissance, et à la saison.

 

- Conseil n° 2 : comme pour la puériculture,  emprunter avec sa famille et ses amis c'est aussi une superbe alternative !

 

- Conseil n° 3 :  acheter les vêtements d'occasion pour être toujours dans cette logique de circuit de réutilisation. Et puis tu verras que bébé grandis tellement vite que cela va être une superbe alternative !

 

- Conseil n° 4 : pour les affaires de toilette privilégies du neuf, question d'hygiène je pense. Et puis, ne pas te suréquiper .... listes ce que tu aurais besoin pour 3 jours, au moins si tu fais un lavage tous les 2 jours , avec le temps de séchage, tu auras de quoi tenir 1 journée. Et à ce moment là, penses à des achats zéro déchet, de tissus bio  ou oekotex 100. Un achat chez une créatrice, comme chez moi :- ), te permettra d'avoir du textile de qualité et avec des étoffes éthiques. Et puis derrière un achat chez un artisan, tu t'offres aussi sa créativité, sa passion, l'amour et la patience qu'elle a mis dans ses créations

 

J'espère que ces pistes de réflexions te seront utiles.  Et pour ne pas te laisser sur ta faim, je t'offre le guide du bébé écolo by Gazou'i

 

 

 

 

Sophie, Maman Nature 974

 

Mes 5 astuces zéro déchet spécial bébé et enfant

09/09/2020

Mes 5 astuces zéro déchet spécial bébé et enfant

Mes 5 astuces zéro déchet pour ton bébé et ton enfant :

 

- Opter pour un goûter fait maison : pas la peine d'être la reine de la cuisine, un simple gâteau yaourt que tu peux modifier (presque) à l'infini. Aux pépites de chocolat , à la poudre d'amande, avec des petits morceaux de pomme ou de poire, avec des rondelles de bananes, avec des fruits secs, Tu l'auras compris, je reprend la base et je l'agrémente au fil de mes recettes ! rapide et efficace ! Petite astuce : tu n'as pas de yaourt sous la main ou tu n'en consommes pas ? Quelques cuillères de compote de pomme feront l'affaire à la place ! Et pour bébé, tu pourras trouver des recettes faciles de biscuits bébé si tu tiens à lui offrir ce "petit plaisir". Et le summum dans le goûter fait maison c'est que tu sais ce qu'il y a dedans et quoi tu donnes à ton enfant !

 

- Adopter la gourde de compote réutilisable : Et dire adieu à la compote à boire jetable... que ce soit pour bébé à la diversification ou pour les plus grands, c'est le truc hyper facile à transporter et on peut vite se laisser tenter. Mais les gourdes sont des déchets qui ne sont pas recyclés ni recyclables, ils se retrouvent enfouis ! Alors je te dirais qu'il y a une astuce super géniale ! Les gourdes réutilisables.... elles peuvent se laver avec un goupillon, elles ont la même  simplicité d'utilisation à la seule différence, que tu vas la laver au lieu de la jeter ! (bon, pour les enfants à l'école, au début, j'avais mis une petite étiquette NE PAS JETER, le temps qu'ils s'habituent et que les maitresses comprennent). Il te suffit d'acheter des gros pots de compotes en verre, et te remplir tes petites gourdes avec ! En plus, tu peux aussi y mettre du yaourt, du fromage blanc, et des purées de légumes !

 

- Ne pas oublier la gourde d'eau : Simple mais pourtant.... te voilà en sortie, ton loulou à soif et zut tu as oublier la gourde d'eau à la maison ! Te voilà à devoir acheter une bouteille d'eau en plastique dans un snack ou un  magasin pour pallier à cette nécessité absolue qui est de s'hydrater. Alors on prend l'habitude de remplir la gourde d'eau de bébé, celle des bambins et la notre aussi au passage ! Et pourquoi pas investir dans une gourde en inox qui va durer plus longtemps, mais aussi, contrairement aux gourdes en plastiques, ne lâchera pas des nano particules dans l'eau. 

 

- Faire le choix d'un savon solide : Et ce pour éviter d'acheter et de jeter des bouteilles en plastiques tout simplement ! Mais aussi cela te permettra de choisir un savon neutre, le plus naturel que possible, sans produits chimiques inutiles voir nocifs. Et ce type de savon tu pourras en trouver dès la naissance ! Et personnellement,  je trouve que le savon solide dure plus longtemps! Nous, on a opter pour un savon utilisable par toute la famille, simple et efficace. Il faut juste ne pas le laisser dans l'eau pour éviter qu'il ne fond à vue d'oeil ! (lol)

 

- Privilégier les lingettes lavables : C'est l'astuce ultime, à mettre en place dés la naissance mais aussi lorsque bébé grandi. Car sais tu que les lingettes jetables en tout genre  (ménage, démaquillage, change de bébé) représente 23kg de déchets par français chaque année?  Sais tu que ces lingettes, même dites pour "peaux sensibles", peuvent provoquer mycoses, infections urinaires, cystites, érythème fessier ? Car la peau des bébés est encore toute fragile et elle est davantage perméable à tout ces produits extérieurs. Donc, mon conseil : adopte les lingettes lavables. Elles peuvent être multiusage : pour le change des fesses de bébé, pour débarbouiller son visage tout petit mais aussi lors de la diversification alimentaire. Pour les plus grands en avoir lors des sorties pour se laver les mains aisément avec un peu d'eau. Et pour maman, lors du démaquillage ! 

 

Et maintenant imagines ....

imagines le nombre d'emballages de goûters industriels qui vont dans ta poubelle....

imagines toutes ces petites gourdes jetables qui sont consommés par tes loulous....

Imagines les nombreuses bouteilles en plastiques utilisées.....

Imagines tous ces cotons et ces lingettes jetables durant l'année......

 

Alors j'espère que ces 5 astuces te permettront de prendre conscience que chaque geste compte, même le plus petit.

A trés bientôt pour d'autres partages !

 

Si tu souhaites opter pour des lingettes lavables pour ta famille rendez vous sur la boutique.

Dans le coin puériculture, des gourdes réutilisables de la marque Squiz sont aussi disponibles.

 

Sophie, Maman Nature 974

Mon expérience de l'allaitement...

28/04/2020

Mon expérience de l'allaitement...

 

 

         A 24 ans, enceinte de mon premier enfant, il étais pour moi "naturel" de prévoir un allaitement au biberon pour mon enfant. Car pour moi, dans mon cadre familial, c'étais la norme. Je me suis juste questionné une fois ou deux concernant un allaitement au sein, mais en demandant l'avis à mon mari, il étais aussi pour le choix du biberon au lait artificiel pour notre enfant. Toutefois,nous avions décidés ensemble de tenter la "tétée de bienvenue" à la naissance de notre bébé. Mais les choses ne se passant pas forcément comme on le souhaite, notre petit n'a pas voulu prendre le sein en salle de naissance, lié à quoi je ne saurais le dire ? Ce n'est que lorsque je me suis documenté pour notre deuxième enfant, que j'ai appris que pendant 24h un bébé pouvais "ne pas têter". Mais au final, le petit soucis de mon fils était qu'il avait un frein de langue, ce qui ne posait pas de problème pour la prise du biberon mais l’empêchais de prendre le sein correctement. Ce que nous avions vécu comme un "refus" de sa part en tant que jeunes parents. Et puis, il faut l'avouer, ne souhaitant pas à la base l'alimenter au sein, nous n'avions pas creuser plus que cela ce point. 

 

Mais, ce qui a été le plus dur dans ce choix, c'étais d'être confrontée aux remarques, aux critiques, aux "conseils" sur le fait de ne pas donner "mon lait" à mon fils. Aprés un accouchement, on est juste beaucoup plus sensible, les hormones, la fatigue jouant, on est réellement à fleur de peau. Et dans ces moments là, les mots sont vraiment blessants... Mais il y a bien une chose qui est sûre : ce choix était le mien, le nôtre, et nous donnions avec tous notre amour le biberon à notre fils. Il a grandi, bien grandi et nos relations mère-fils et père-fils sont tous aussi intenses que nos relations respectives avec notre fille qui, elle, a été allaité au sein. 

 

              Mais voilà, pour notre deuxième enfant, nous n'avions plus le même âge, on voyait les choses d'une autre façon, on avait changer notre mode de vie et de consommation. Nous tendions vers ce qui étais le plus naturel; mais cette fois réellement plus naturel ;-) Alors là, il n'étais plus question de donner à notre enfant du lait artificiel, dont la composition peut être douteuse. J'étais décidée, et plus que décidée, d'allaiter au sein, quand bien même les interrogations familiales, quand bien même ce qui diront les gens, les "autres".

 

Je m'étais créer une armure, une carapace tout au long de ma grossesse, armée de 2 choses : des informations, les vraies ! Et du soutien sans faille de mon mari ! Je lui avais dit : "j'ai besoin de toi, que tu me soutiennes à chaque moment et surtout lorsque cela sera difficile !" Et bien, heureusement qu'il étais là... d'une part, les remarques se font toujours, mais cette fois sur le fait d'avoir choisi d'allaiter ! "ben tu ne tarderas pas à lui donner un biberon sinon tu seras fatiguée" en est un exemple. Mais ma carapace, mes informations et mon soutien étais là, et je n'ai pas faillie! Je souhaitais allaiter ma puce jusqu'à ses 1 ans, puis envisager un lait BIO. Les débuts ont été éprouvants ! J'ai connu la totale ! Mais je n'oubliais pas la joie, juste aprés l'accouchement, pendant ce moment où ma fille a été posée sur mon ventre, la voir ramper, chercher et trouver le sein, en têtant pendant 40 minutes ! 

 

Aprés coup, la différence entre mes 2 accouchements ont aussi jouer un rôle sur le début de l'allaitement. Pour mon premier, moi qui ne souhaitais pas de péridurale, a dû être déclencher, et qu'est ce que ça douille avec les hormones de synthèse, je n'ai pas résisté. Et du coup, bébé né sous péridurale. Et pour ma princesse, 100% naturel, sans aide quelconque et sans péridural. (petite aparté, les contractions naturelles sont plus gérables que lorsque c'est un déclenchement où celles-ci sont anarchiques), une naissance comme je l'avais rêvé et imaginé, j'étais aux anges ! 

 

Mais ma puce n'ouvrait pas assez la bouche, elle ne prenais pas suffisamment de poids, alors que ma montée de lait se faisait nickel. Il fallait la compléter, je le faisais à la seringue avec mon lait à la maternité, mais nous avions pu sortir rapidement quand même. Arrivée à la maison c'étais des petits compléments au biberon Calma de Medela, en plus des tétées. Et pas de bol pour moi, une crevasse. Avec cela, bébé arrivait (enfin) à mieux prendre le sein, aprés un passage chez l'osthéopathe mais avec des bouts de sein ! Quel galère !

 

Un soir, sous la pression et la fatigue, j'ai demandé à mon chéri de prendre une boite de lait artificiel bio 1er âge. Il m'a quand même demandé 3 fois si j'étais sûre qu'il prenais cette boite de LA. 'Et la voilà qui étais sur le plan de travail de la cuisine et je la voyais tous les jours. Mais j'ai redoublé d'effort, me réveillant la nuit pour tirer mon lait afin d'avoir de quoi compléter les têtées de ma puce. Et  de fil en aiguille, elle a repris du poids, elle tétais correctement (mais toujours avec des bouts de sein en sillicone). 

 

Et bim, quand tout commence à rouler, un autre soucis : du muguet ! vous connaissez cette mycose que bébé a dans la bouche, et qui se met aussi sur le sein ? créant ainsi chez maman des douleurs atroces ! Aïe Aïe Aïe ! Et nous voilà partis pour un traitement spécial pour maman et bébé à la fois ! En 1 semaine à 10 jours, l'affaire étais réglé ! on peux dire cela ainsi, du moins je le croyais et j'ai du coup pris mon mal en patience pour la faire téter sans les bouts de sein, en 3 jours j'y suis parvenue. J'étais enfin délivrer de cette contrainte ! car oui tu te décides à allaiter pour ne pas avoir de superflu (mais pas que) et tu retrouves à dépendre de ce téton en plastique . ...

 

Mais en parallèle, une de mes crevasses c'étais ré-ouverte et je n'arrivais pas à la faire guérir. J'ai pu, avec l'aide d'une pédiatre spécialisé en allaitement, avoir un traitement adapté. Car non seulement j'avais la crevasse mais elle ne se refermais pas, car avec l'épisode du muguet, il y a eu contamination au staphylocoque doré aussi.... sans exagérer, il a fallu 2 mois pour cette p..... de crevasse guérisse !

 

        Nous voilà aux 3 mois de bébé avec un allaitement qui roule, un rythme bien calé, des nuits sympas où bébé ne réclamais qu'une tétée en milieu de nuit (le pied quoi !). Mais la reprise du boulot a sonné ! J'ai exactement repris 1 semaine avant ses 4 mois (en prenant des congés supplémentaires). Elle a été gardé chez une assistante maternelle, celle qui avait garder aussi notre fils. Je pouvais aller lui donner une tétée vers 11 heures (mon travail d'infirmière libérale me le permettais à cette époque). Et j'avais convenu cela avec l'assistante maternelle (merci d'ailleurs à elle ;-) ), jusqu'au 5 mois de ma princesse . Mais je fournissais aussi 2 ou 3 biberons de lait, que je tirais le matin avant de commencer mon travail et 2 fois pendant ma pause déjeuner (une fois en arrivant à la maison, et une autre fois juste avant de repartir). Pour résumé, j'ai tirer mon lait de ses 4 mois à ses 13 mois. Et en parallèle, dès que j'étais  en repos, je l'allaitais à la demande. Nous avions utilisé le biberon Avent, mais à débit naissance pour éviter qu'elle ne boive trop vite. Puis à ses 7/8 mois, c'étais une tasse  à bec souple de la marque Nuk. Mon compagnon tire lait était de la marque Medela, le portatif sur batterie, à usage personnel (tu l'achètes et ne peux pas le louer, je ne me souviens plus du nom du modèle).

 

A partir de ses 13 mois, je ne fournissais plus de mon lait, elle mangeais que du solide chez la nounou, et je continuais à l'allaiter en ma présence. Je ne dirais plus forcément à la demande, mais à l'entente. Car il m'arrivait d'être fatiguée, d'être occupée, et j'arrivais à la faire patienter. Par contre les nuits n'étaient plus forcément aussi paisibles qu'au début. Car avec le rythme de  chez la nounou, ma présence moindre avec elle, les nuits ne se ressemblaient pas et elle pouvait réclamer 1 fois comme 3 ou 4 fois.... 

 

C'est ainsi que j'ai induit le sevrage de nuit à ses 2 ans.... pendant 1 petite semaine cela a été dure pour elle et pour moi, mais j'étais vraiment fatiguée (même si on pratiquait encore le cododo avec son berceau accolé et ouvert vers notre lit). Et du coup, j'étais davantage sereine et dans l'acceptation de la poursuite de cet allaitement....

 

Et de fil en aiguille nous avons continuer notre aventure lactée jusqu'à ses 4 ans et 3 mois.... Un sevrage naturel ! Elle l'a décidée elle-même ! Je te rassure que entre ses 2 ans et ses 4 ans, les tétées étaient devenues de moins en moins fréquentes... parfois elle ne réclamait pas pendant plusieurs jours. Elle allait en vacances chez les grands-parents sans soucis. Mais elle n'oubliais pas sa tétée au retour.... 

 

Et sinon le sevrage s'est déroulé sur plusieurs mois, on va dire sur 3/4 mois, jusqu'au jour où elle nous as dit qu'elle arrêtait de prendre le sein lorsqu'elle change de classe. Ce qu'elle a fait d'elle même ! Et puis elle m'a avoué qu'il n'y avais plus de lait dans le tété de maman, lol. Normal vu qu'elle espaçait les tétées.....

 

Une aventure, la mienne, la notre, en duo, en couple, en famille ! une aventure d'amour, de don de soit, de complicité, une aventure N-A-T-U-R-E-L-L-E...... 

 

Psss: pas de photos de nous, de nos moments câlins au sein mais le partage d'une photo de vacances représentant l'aventure en tant que maman, que je vis au quotidien avec mes deux amours...

 

Maman Nature 974